Aller au contenu
Accueil » Les portraits en noir et blanc

Les portraits en noir et blanc

Le portrait noir et blanc est le grand classique de la photographie.  Ces portraits sont intemporels. Le portrait noir et blanc est un art qui demande savoir-faire et expérience. Le choix du noir et blanc doit se faire dès la prise de vue. Je vais tenter de vous expliquer pourquoi. Dans le cas d’une photo couleur, certaines couleurs vont particulièrement attirer l’œil. La couleur va faire partie de la construction de l’image. Certaines couleurs vont s’imposer et dominer l’image. Certains bleus peuvent être très envahissants. Dans le cas du noir et blanc, les couleurs sont ramenées à égalité si l’on peut dire. On ne peut donc pas compter sur ces dernières pour construire l’image. La photo va donc devoir tirer sa force autrement que par l’impact des couleurs sur la rétine ! Comment ? Une seule réponse possible : la lumière va sculpter le portrait. Maîtriser la lumière, c’est jouer sur la gamme des blancs, des gris jusqu’au noir le plus profond. Une image bien contrastée va avoir beaucoup plus de force qu’une image à faible contraste. 

Les 4 schémas de lumière

I - le schéma Rembrandt

Le photographe Ludovic Leclercq, autoportrait noir et blanc.
Autoportrait

L’éclairage Rembrandt tire son nom du peintre néerlandais du XVIIe siècle. Ce peintre, considéré comme l’un des plus grands de l’histoire de la peinture, utilisait très régulièrement cet éclairage pour réaliser ses portraits. Il se caractérise par un triangle lumineux situé sous l’œil de la partie du visage restée dans l’ombre.

II - le schéma Butterfly (ou Paramount)

Autoportrait du photographe Ludovic Leclercq. le schéma de lumière est le Butterfly (ou Paramount).
L’éclairage Butterfly est ainsi nommé parce qu’une ombre en forme de papillon apparaît sous le nez du modèle. Ce style est également appelé Paramount parce qu’il a été très utilisé par les photographes d’Hollywood dans les années 30. C’est un schéma qui peut donner un côté rétro. Il est flatteur pour des personnes âgées. Il souligne en effet moins les rides que les autres types d’éclairage. Par contre, ce schéma souligne les pommettes; ce qui peut être flatteur pour certains visages mais peut aussi trop marquer les cernes et trop creuser les joues.
 

III - Le schéma Split

Autoportrait. Une proposition d'éclairage : le schéma Split.

IV - Le schéma Loop